J’ai testé pour vous : Petit Bambou

Nous voilà coincés chez nous en couvre-feu à l’entrée de l’automne avec une météo déjà bien hivernale et il se trouve que ma redac’ chef me propose de tester une application de méditation lancée en 2015, développée à la Plaine Image… et qui cartonne !

Doublement coincée chez moi à cause d’un malheureux accident domestique, ce sujet ne peut pas mieux tomber. D’ailleurs, le petit moine bouddhiste est sagement installé dans mon téléphone depuis des mois. Comme si cela me rassurait de l’avoir téléchargé. Mais je n’avais jamais testé…

Trois entrées pour méditer

Immédiatement je trouve que l’appli est très bien conçue, car elle propose trois entrées pour méditer : « libre », « guidée » ou « trois minutes ». Pour le mode « libre » on va attendre un peu. Même si je n’ai jamais expérimenté la méditation de pleine conscience, je suis adepte de la respiration profonde que je pratique grâce au Pilates depuis 4 ans et suis assez sensible au développement personnel et à la pratique de la sophrologie. Allons-y, c’est parti pour une séance de 11 minutes. « Body scan pour apaiser le mental ». Confortablement installée dans mon canapé, je suis scrupuleusement ce que me demande la douce et apaisante voix féminine qui me guide. Et je sens très vite mon corps qui se détend, muscle après muscle, inspiration après expiration. Les 11 minutes ont passé très vite mais m’ont procuré une réelle détente. Je me sens en forme pour commencer ma journée, fraîche et dispose. Très emballée je décide d’enchaîner sur une séance « trois minutes » et qui s’appelle « crise de calme » en cas de tension. Le format court est idéal et promet un résultat rapide pour apaiser un stress soudain. La voix, masculine cette fois, nous aide à nous concentrer uniquement sur notre respiration et ça fait un bien fou.

Je n’ai qu’une hâte : recommencer ! Donc c’est promis, je ne vais plus laisser Petit Bambou dormir sur l’écran d’accueil de mon smartphone, je vais l’utiliser plus souvent et essayer de l’intégrer dans un rituel. Mon objectif ? Réussir à pratiquer le mode « libre » quand je serai plus aguerrie.

petitbambou.com