Kopo Création, le bon (micro)sillon

2 min

Grégoire Pollet, ébéniste designer, s’est fait connaître grâce à sa console hi-fi pour vinyles en chêne massif, qu’il décline désormais en différents modèles. Retour sur son parcours, ainsi que celui de son épouse qui l’a suivi dans cette aventure.

C’est l’histoire d’un couple roubaisien qui souhaitait changer de vie, voler de ses propres ailes et donner du sens à son quotidien. Tout a démarré en 2013 par un tour du monde pour Annabelle et Grégoire Pollet. Lui est ingénieur automobile, diplômé des Arts et Métiers à la Catho. Elle, est adjointe de direction en restauration, après des études de management. Ils ont en commun cette volonté de prendre du temps pour eux. « On a pris le problème dans le sens inverse, et plutôt que de se demander ce qu’on voulait faire maintenant, on a imaginé ce qu’on voudrait être dans 10 ans », explique la jeune femme.

Pendant plusieurs mois, des dizaines de post-it envahissent les murs de leur maison. Le tour du monde qu’ils réalisent sur une année va également nourrir leur réflexion. « Nous sommes des passionnés d’artisanat, et avons décidé de partir avec notre sac à dos à la rencontre des artisans du monde, afin de voir comment la pierre, le bois et le métal étaient travaillés », ajoute Grégoire.

Pour se démarquer, il fallait proposer la pièce d’exception qui relève l’intérieur.

A leur retour, l’ingénieur auto se lance dans une formation en ébénisterie chez les Compagnons du devoir à Villeneuve-d’Ascq. C’est un certain Benjamin Jacob (l’atelier Kaat à Roubaix) qui le forme, et lui enseigne le travail du bois, avant de partager avec lui, dès 2016, une partie de son hangar, rue Racine, à l’Alma. Charpente, aménagement intérieur, meubles sur mesure, Grégoire Pollet découvre, avec son maître, le métier. « Ce sont des projets qui prennent du temps, demandent d’être chez le client pour prendre les cotes », poursuit le jeune homme qui se penche très vite sur des créations plus personnelles. « Avec Anabelle, qui s’occupe désormais de toute la partie communication et marketing, on s’est dit qu’on préférerait travailler nos meubles à notre manière, mais il fallait trouver une idée pertinente », raconte l’intéressé.

C’est dans ce contexte que naîtra en avril 2018 Kopo Création, en même temps que la première console hi-fi pour vinyles. Fans des disques et de musique, Annabelle et Grégoire Pollet vont se servir de leur passion commune pour concevoir les plans d’un meuble dédié. « On s’est rendu compte que les maisons étaient de plus en plus agencées et aménagées, et que pour se démarquer, il fallait proposer la pièce d’exception qui relève l’intérieur », développent-ils. Bingo, puisque la première console vinyle produite – et mise en vente sur Internet – partira en une semaine !

Eco-gestion et Zéro Déchet font bon ménage

Depuis la création de leur première console hi-fi pour vinyles, Annabelle et Grégoire Pollet ont diversifié la gamme. Aujourd’hui, il existe au moins trois modèles différents, mais le couple ne s’enferme pas dans les standards, et propose également des solutions sur mesure. Parallèlement, le catalogue s’est élargi avec notamment des tables de tout type, de bureau, de salon, de salle à manger ou encore de chevet. Tous les meubles sont en chêne massif, et sont fabriqués sur commande. « Ainsi, pas de stock, pas de gaspillage, car nous souhaitions aussi donner un sens à notre projet en créant une société éco-engagée, soulignent-ils. Nos meubles sont en bois français venant de forêts éco-gérées avec le label PEFC (Programme de reconnaissance des certifications forestières). » Tous les deux se sont également engagés dans une démarche Zéro Déchet : les copeaux de bois partent en jardinerie, tandis que les chutes de bois servent à chauffer l’atelier.