Au sommaiЯe

Bernard Forever, le tattoo décalqué et décalé

Ok, on avoue tout. Bernard n’est pas son vrai prénom. Forever n’est pas non plus son nom (on s’en serait douté). Mais à vrai dire, ce n’est même pas une vraie personne. C’est dommage dans un sens, il est attachant, Bernard Forever, avec son prénom d’un autre siècle, son nom qui fait référence à des tatouages vintages. Et puis son humour, son graphisme, ses tatouages éphémères remis au goût du jour presque par hasard. Presque.

Tissus Papi : la caverne d’Ali Baba 2.0

Quand la troisième génération d’artisans d’une boutique de tissus débarque dans le monde du travail, cela donne un site Internet. Un nom rétro, une envie de proximité avec la clientèle, une entreprise familiale. Chez Tissus Papi, l’héritage et les valeurs n’ont pas empêché de prendre le virage numérique. Rencontre avec Jean-Charles Huvelle qui mixe à la perfection l’artisanat et la vente en ligne.

Zéro Déchet : écologie, économie, même combat

Depuis maintenant quelques années, les bien pensants nous assaillent de bons conseils pour respecter la planète et laisser un environnement sain à nos (futurs) enfants et descendances : tri des déchets, les piles dans une boîte et les ampoules dans une autre, … Jusque là, le consensus est général. Mais dans les pratiques et les modes de vie, on a l’impression qu’une seule partie de la société, et bien souvent urbaine et aisée, est concernée.

Nouvel eldorado du street art

En quelques années, le « graffiti » s’est peu à peu élevé au rang d’un art à part entière, le « street art ». Roubaix a vu grandir cette culture urbaine depuis près de 20 ans. Parcours à travers la ville en œuvres majeures.

EDITO

Alternatif est un adjectif qui renvoie au concept d'alternative, c'est-à-dire un choix entre deux possibilités. C’est ce qu’en dit Wikipédia.
Nous pensons qu’il y a deux façons de penser la ville aujourd’hui. La première c’est d’aller tout droit dans le mur comme il semblerait que nous soyons parfois en train de faire, en s’isolant ou en se trouvant des ennemis. La seconde façon, alternative donc, consisterait à prendre collectivement des chemins de traverses pour éviter de se prendre ce fameux mur. Avons-nous vraiment le choix ? Alors, nous avons créé Alternatif pour partir à la recherche d’exemples inspirants, de gens qui à leur manière, semblent construire et animer la ville en portant des initiatives créatives, solidaires, drôles, audacieuses, généreuses, innovantes. Ces rencontres avec des artistes, entrepreneurs, élus, citoyens anonymes nous plongent ainsi dans une ville sans doute imparfaite, mais sacrément séduisante. Une ville résiliente, qui s’adapte aux événements, qui sait rebondir, trouver de nouvelles ressources. Une ville qui n’imite rien ni personne mais qui invente et réinvente face aux défis d’aujourd’hui. Une ville où des citoyens s’engagent collectivement, même sur des petites choses toutes simples, pour améliorer leur cadre de vie. Une ville où des entrepreneurs osent, inventent des concepts innovants, améliorent les conditions de travail de leurs équipes. Une ville où les habitants se réapproprient leurs territoires, partagent des jardins et laissent les graffeurs repeindre leurs pignons. Tous les exemples cités ici sont alternatifs certes, mais n’en sont pas moins authentiques. Nous voulions en toute modestie vous faire partager cette ville que nous aimons tant et espérons que vous l’aimerez autant que nous en parcourant ces pages.
Prenons la vie coté #alternatif.

Le big boss

votre magazine ici

Back to top